Archéograffi n°4- 2021 photographie de la trace du prélèvement effectué, 100 x 80 cm. ©Joëlle Jakubiak

Pratique de l'artiste

« Aux prémices du travail de Joëlle Jakubiak est le regard, le contact visuel intime. Mouvement des yeux dirigés vers un objet, un phénomène, un spectacle… ; faille ou ouverture d’une paroi permettant la surveillance, la visite ; ou encore expression du vis-à-vis (en regard) : ces trois acceptions s’appliquent aux pratiques de l’artiste.

Avec la photographie, l’estampe, le dessin ou la peinture, Joëlle Jakubiak entretient une connivence libre et inventive qui l’autorise à comprendre pour mieux contredire, à apprendre pour mieux oublier, à imiter pour mieux s’éloigner, à échouer pour mieux réussir ! « Provocatrice de micro-événements » comme elle se plaît à l’expliquer, Joëlle Jakubiak emprunte différentes voies, toujours à l’affût de métamorphoses, de transmutations, de transformations. Piquetage, frottage, tantôt elle adopte de patients gestes répétitifs. Tantôt elle révèle et exploite différents processus naturels tels que l’oxydation, la dispersion. Parfois ce sont des réactions chimiques qui sont provoquées, comme celles nées de la rencontre inattendue de la colle cyanoacrylate avec la peinture acrylique fluide.

Plasticienne, exploratrice de la matière, Joëlle Jakubiak franchit les genres : peinture, sculpture, installations, ce grâce à des réalisations bidimensionnelles qui se déploient verticalement ou horizontalement. L’artiste accomplit un lent et poétique parcours dans le temps et l’espace, favorisant toujours l’étonnement et l’émerveillement. »

— Amélie Vidgrain, directrice de l’école d’art de Douai

Biographie

Joëlle Jakubiak (Lens, 1983) s’est formée à l’école des beaux-arts de Dunkerque. Elle travaille au sein des ateliers de Fructôse, association dunkerquoise de soutien à la création contemporaine. Bien qu’il ne comporte – matériellement parlant – aucune photographie, le travail de Joëlle Jakubiak s’inscrit en plein cœur du registre photographique. Son approche minimale privilégie les matériaux bruts, les outils rudimentaires, ainsi que la répétition de gestes simples. En 2010, elle effectue une résidence d’artiste en Chine de deux mois à La petite maison noire et y produit l’exposition personnelle Analogie. Elle reçoit en 2018 le Prix de la Maison de la Culture de Tournai (Belgique). En 2022, elle collabore avec l’Imprimerie Nationale, suite à l’obtention d’une bourse de projet par le Conseil Régional des Hauts-de-France. Elle participera a l’exposition collective organisée par le LAAC à Dunkerque au mois de novembre à l’occasion des 40 ans du musée

Atelier 15

Joëlle Jakubiak

Dessin - Gravure - Peinture

Plasticienne, exploratrice de la matière, Joëlle Jakubiak franchit les genres : peinture, sculpture, installations, ce grâce à des réalisations bidimensionnelles qui se déploient verticalement ou horizontalement.

Nos rendez-vous

Texel

MON ŒIL

Spectacle audiovisuel in situ du collectif Amalgamix Mon Œil est une sculpture audiovisuelle pour espaces publics. Ce globe oculaire monumental est un dispositif réflexif qui intègre la participation des habitants et des structures culturelles dans (...)

  • 11 octobre → 31 octobre 2013

Chai à Vin

LE CHAI EMBARQUE

La gastronomie auditive locale Le Chai à Vin : 148 cuves, 43 000 hectolitres, un bâtiment industriel mythique. Inauguré le 13 octobre 1949, le Chai à Vin de Dunkerque figura longtemps parmi les plus importants et les plus modernes de France. Fermé (...)

Fructôse au quotidien

mise à jour 5 mars 2019

Retour en images | Art Up! 2019

Retour en images sur la participation de Fructôse à la 12e édition d’Art Up! Pour cette nouvelle édition d’Art Up!, la foire d’art (...)

mise à jour 24 octobre 2018

Joëlle Jakubiak – Le F Tour

Estampe architecturale - Installation, dessin Joëlle Jakubiak utilise l’estampe pour restituer de manière quasi photographique l’empreinte (...)