Pratique de l'artiste

La réalisation débute loin de l’espace confiné de l’atelier. 

Elle débute souvent suite à une trouvaille, à la découverte de l’histoire d’un lieu. Un tas de gravats errant, un cabanon de jardin en train d’être démonté, une maison en réhabilitation, une dalle de carreaux de ciment en plein centre ville, un revêtement de sol imprimé, une rue vouée à la destruction.. Sur un site public, en situation de voyage, lors de déplacements corporels ou de matériaux.. 

Ces lieux en constant mouvements et déplacements, la posture qu’ils prennent et la trajectoire qu’ils forment sur un terrain, dans une habitation, en pleine rue ou même parfois posté dans le paysage sont souvent le point de départ du travail sculptural d’Apolline Ducrocq.

Artiste bricoleuse, chercheuse et collectionneuse, à la recherche de formes, de masses, de postures, de compositions..

Son travail s’articule autour de la sculpture, de l’assemblage, de la photographie et de l’installation. 

Elle s’attarde sur l’aspect sculptural et poétique des formes qui l’entourent. 

Apolline Ducrocq questionne l’espace urbain et architectural en constante mutation à travers l’image et les matériaux de chantier de construction.

Les formes parfois sculpturales et poétiques qui ressortent de ces lieux en transformation, inspirent son travail. 

Le déplacement a une place très importante dans son travail. Les matériaux qu’elle utilise pour ses installations sont souvent des matériaux bruts qui racontent une histoire et qui sont, pour la plupart, prélevés au sein de bâtiments en mouvements : des sites abandonnés, des friches urbaines, et des bâtiments en démolition. 

L’acte de arpenter, regarder, assimiler, bricoler, et même de collectionner sont vraiment des gestes qui l’aide à avoir une expérience consciente du réel. Cela retrace sa recherche sur des quartiers, des histoires, mais aussi sur des matériaux en déperdition

Elle relève les dimensions réelles de certaines formes : les échelles, la posture dans l’espace.. Pour elle, ce sont des outils sculpturaux.

Le regard que l’on porte aux matériaux dans notre société est vraiment un questionnement et une recherche fondamentale dans son travail. Leur position dans l’espace : parfois en tas, d’autre fois adosser entre le mur et le sol, puis parfois tout simplement à nos pieds, à même le sol sur lequel nous déambulons.

Biographie

Née à Boulogne sur mer, Apolline Ducrocq à étudié a l’ESA (Ecole supérieur d’art) de Dunkerque. En juin 2021, elle obtient son DNSEP avec les félicitations du jury.

Elle participe à plusieurs expositions au Musée Matisse au cateau-cambrésis, au CIAC Bourbourg, au Frac grand large..

Actuellement elle est en résidence au RAVI à Liège et expose pour Art au centre #9.

Elle travaille en parallèle sur la Biennale l’art dans la ville édition 2022 sur le territoire de St Pol sur mer et est sur une résidence avec l’espace croisé à Roubaix.

Atelier 3

Apolline Ducrocq

Scupture - Installation - Photographie

Apolline Ducrocq tend à penser la création comme une construction. Elle fabrique des récits sur et avec le monde, dans une relation active avec des histoires issus d’un site, d’un terrain...

Nos rendez-vous

Bâtiment des Mouettes

Portes ouvertes des ateliers d’artistes

Les 2 et 3 octobre, Fructôse ouvre les portes de ses ateliers du môle 1. Tout au long du week-end, venez découvrir le Bâtiment des Mouettes et ses espaces de création, rencontrer les artistes qui y travaillent et profiter d’une programmation artistique (...)

  • 11 octobre → 31 octobre 2013

Chai à Vin

LE CHAI EMBARQUE

La gastronomie auditive locale Le Chai à Vin : 148 cuves, 43 000 hectolitres, un bâtiment industriel mythique. Inauguré le 13 octobre 1949, le Chai à Vin de Dunkerque figura longtemps parmi les plus importants et les plus modernes de France. Fermé (...)

Fructôse au quotidien

mise à jour 21 juin 2022

Retour en images sur Confluences

Les 27 et 28 mai, Fructôse proposait Confluences ; un festival autour de la création artistique et du processus de création de cinq jeunes (...)