Musique post-bourgeoise, « déjanté » ?

On pourrait dire déjanté en évoquant Musique post-bourgeoise, mais ce ne serait qu’effleurer le sujet tout en le trahissant. Musique post-bourgeoise est un groupe au sens où une immense part de leurs confrères musiciens ne le conçoivent pas. À une époque, Olivier Urman disait, discourait, hurlait dans un méga-phone. Sur scène, il n’y a pas de guitare, ni de batterie, à peine un micro désormais. À ses côtés, Vincent Robischung officie dans un grand calme non partagé, derrière des machines qui distillent le son électronique de l’ensemble. Et Constantin Leu, barbu grisonnant, performe, joue, brûle, habite étrangement ce que ses deux camarades produisent.

L’Obstacle, leur premier album, est sorti chez Nuun Records.

Hangar 4.IV

Musique post-bourgeoise

Mon Inouïe Symphonie | Temps fort de fête et de découverte artistique

Hangar 4.IV, Môle 1, Dunkerque
https://goo.gl/maps/MB9N4L1Hf7yhaZ5m8

Tarif plein : 8 euros
Tarif réduit : 5 euros (artistes, demandeurs d’emploi, étudiants)
Tous publics

Nos rendez-vous

Hangar 4.IV

MON INOUÏE SYMPHONIE #12

L’été indien commence maintenant ! C’est aux dernières chaleurs avant les nuits plus courtes que nous avons pris coutume de nous rassembler, pour MON INOUIE SYMPHONIE. Cette fois est la Douzième... Le cap horn des 10 ans est passé. Peut-être (...)

Fructôse au quotidien

mise à jour 1 juillet 2021

Édition ⎜Antidote

Un précis imprécis de huit artistes et une curatrice imaginé lors du workshop How dare you? Créer dans un monde abîmé, organisé par Fructôse (...)

mise à jour 29 juin 2021

Retour en images ⎜Hors Pistes

Porté par Fructôse, en partenariat avec La Plate-Forme et Modulo atelier, le programme Hors Pistes a pour ambition d’accompagner le développement (...)