Caroline II, 2017, Huile sur toile

Pratique de l'artiste

Il y aura peu d’association d’idées, de références, de fougue créatrice dévoilée au grand jour tel une débauche d’énergie, comme si tout devait être donné maintenant, à l’instant, non, non, non, on intériorise, on dissimule, on mysticise, on crée l’intrigue, on joue peut être même de sensualité, d’effeuillage, sans dramaturgie, on traite du réel et de la force de l’imaginaire collectif, on traite des autoroutes surchargées des maux de tous les jours, de chaque heures de chaque instant, on les fait émerger pudiquement, on irrigue, on calme le jeu, l’heure des retrouvailles est enfin arrivée, peut-être, on y tient, je te regarde dans le fond des yeux, tu me dévisage à quelques centimètres et découvre mes restes d’humanité, gardés secrètement à transmettre pour demain, comme des reliques photosensibles que l’on ne sait plus décoder mais qui crées l’illusion d’un socle hérité de nos pères.

Sensible est encore le bonhomme, à travers pinceaux, arc électrique et énergie.

Biographie

Raphaël Caloone a commencé à apprendre les techniques de dessin dans une école « populaire » à Cappelle-la-Grande à l’âge de 14 ans et a ensuite rejoint l’Institut St-Luc de Belgique à Tournai en section Illustration. Il termine ses études à l’ADPE de Lille pendant deux années clôturées par une exposition à la Galerie 21 à Lille.

L’artiste a l’opportunité de partir travailler en tant que graphiste en Namibie au Centre Culturel Franco-Namibien pour une période de 18 mois, en parallèle de son travail de peinture. Il est alors sélectionné à La Biennale d’Arts Plastiques de la capitale Windhoek au Musée des Beaux-Arts avec deux peintures, l’une évoquant les inégalités encore voyantes de l’Apartheid, et l’autre par un nue féminin évoquant les rêves.

Ayant pu choisir entre plusieurs pays pour un deuxième contrat, il choisi Haïti pour plusieurs raisons : le premier pays à atteindre l’indépendance, une culture tirée du vaudou très forte et imprégné, une instabilité politique qui pousse les habitants à une débrouillardise perpétuel et donc une création constante. Au cours de son année là-bas, il réalise en parallèle de son travail de graphisme une exposition avec l’artiste Etzer Pierre, peintre et sculpteur, intitulé « Haïti, vue de l’intérieur, vue de l’extérieur » à Port au Prince. Pierre Etzer a ensuite traversé le pays et exposé à plusieurs reprises nos travaux. Les peintures réalisées de collage, installation et sculptures interprètent les grands thèmes des luttes de la population Haïtienne vue par Etzer Haïtien et par Raphaël Caloone, étranger.

Son travail a évolué pour donner lieu à plusieurs expositions dont deux autres en Namibie, toujours autour de l’Homme et son environnement. Son passage de cinq années en tant qu’animateur au Foyer Paul Constans à Roubaix lui a permis également d’échanger sur les impacts psychologiques et les batailles que les Hommes traversent.

Aujourd’hui à Fructôse, son travail se focalise sur le portrait et la pensée contemporaine, à travers nos pensées nous construisons demain : ce sont ces pensées qu’il cherche à découvrir et propose à travers ses expositions de se pencher sur ces portraits, et sur les pensées intimes qui nous traverse tous les jours.

En parallèle, je développe un travail de sculpture sur les objets, statues créées comme un autel à esprits, un réceptacle, sur les pistes des travaux vaudous.

Atelier 3

Raphaël Caloone

Sculpture – Peinture – Illustration

Modeler ces masses vibrantes, retranscrire des moments d’évidence, pénétrer l’intime, donner vie au statique et même y croire

raphael_caloone@yahoo.fr

Facebook : Raphael Caloone Räf

Instagram : raphaelcaloone

Nos rendez-vous

  • 08 septembre → 04 novembre 2018

divers lieux

Le F Tour – Fructôse a 10 ans !

Cette année, Fructôse - base de soutien aux artistes -  fête ses 10 ans ! Un grand moment à partager sous le titre : le F Tour. Un temps pour nous connecter, habitants d’ici, publics d’ailleurs, avec des artistes qui travaillent au quotidien (...)

Fructôse au quotidien

mise à jour 17 août 2018

Fabien Marques – Le F Tour

Billets d’échange - Panneaux publicitaire autour de la Place Jean Bart et parution éditoriale hebdomadaire sur les réseaux sociaux Pour (...)

mise à jour 17 août 2018

Joëlle Jakubiak – Le F Tour

Estampe architecturale - Installation, dessin Joëlle Jakubiak utilise l’estampe pour restituer de manière quasi photographique l’empreinte (...)

mise à jour 30 juin 2018

Raphaël Caloone – Le F Tour

Dans le cadre de l'événement Le F Tour : Fructôse a 10 ans! Parcours artistique dans la ville de Dunkerque du 8 septembre au 4 novembre (...)